la reprise

Naviguer sur la page d'accueil

Le ministère de l’éducation à l’épreuve de la méthode Blanquer

Depuis le début de son mandat, Jean-Michel Blanquer a fait le pari de construire « l’école de la confiance », sans qu’il soit acquis qu’il ait compris ce qu’est l’école. Parmi les nombreuses réformes entamées, la réforme du baccalauréat est sans doute celle qui a été la plus commentée. Elle propose, en somme, une professionnalisation du cycle lycée avec un choix de spécialités précoce. Le ministre a également mis en avant son nouveau Grand Oral dont l’objectif affiché est de valoriser l’apprentissage de l’oral dans l’enseignement. Comment ces réformes sont-elles perçues ? Claire Guéville, responsable syndicale au SNES-FSU, est très critique tant sur le contenu de ces réformes que sur la méthode Blanquer. De leur côté, les deux professeurs d’histoire-géographie dont La Reprise a recueilli les témoignages se montrent également sceptiques. La carte scolaire, régulièrement remise en question, est un indicateur des effets de ces réformes. La reprise a pu observer les conséquences de la réforme du bac sur l’offre de spécialisation dans les établissements de l’académie de Nancy.

Mentions légales Nous utilisons des cookies pour savoir combien de personnes visitent ce site
Link to $https://twitter.com/lareprisefrLink to $https://www.facebook.com/lareprisefrLink to $https://www.youtube.com/channel/UCexUhiK5DI16UnYQ5UjFDVQLink to $https://www.linkedin.com/company/la-reprisefr